L’étrange cas de William H. Mumler 

William Mumler était un bijoutier du 19° siècle. Il travaillait à Boston, et passé ces journées à graver toute sorte d’objet de la bijouterie. Mais durant son temps libre, il aimait s’exercer à la photographie. Un jour, William se rendit dans le studio photo de l’un de c’est ami, afin de réaliser son autoportrait. Lors du développement de sa photo. William fut horrifié. Au-dessus de lui, se tenait une apparition spectrale, ressemblant à son cousin, décédé 12 ans auparavant. Il décida alors de montrer cette photo à ses amis, qui pensèrent à un problème de plaque lors du développement, et rien de plus. Jusqu’au jour ou un homme passionné par le spiritisme alla demander à William de lui montrer cette photo. En voyant le résultat, il fit promettre au bijoutier qu’il était bien seul lors de la prise de cette photo . Et repartit. Peu de temps après, la photo fut diffusée dans plusieurs journaux, et le cliché de William Mumler fût alors célèbre.

Le bijoutier face à tant d’attention portée à sa photo, décida de quitter la bijouterie pour se lancer pleinement dans la photographie. Il proposa à des personnes de réitérer son expérience. Et une fois encore, les clichés de William étaient marqués par des spectres, flottant au-dessus de ces modèles. Il réalisa un grand nombre de portraits, qu’il facturait bien sûr très chères. Mais en raison du grand nombre de morts durant la guerre civile, certaine personnes était prête à mettre le prix, pour essayer de revoir, et capturer une image d’un proche disparut. Parmi tous c’est clichés, un fut particulièrement remarqué, car le modèle qui posait ce soir là dans le studio de Mumler était Mary Todd Lincoln, la veuve du 16° présidents des États-Unis, décédé quelques qu’années avant. Bien sur, les clichés de Mumler n’attirèrent pas que les crédules, mais aussi des sceptiques, comme monsieur Barnum, ayant lui-même réalisé un cliché similaire aux travaux de Mumler, afin de prouver qu’il ne s’agissait que d’une supercherie, commise par un charlatan opportuniste. Convoqué au tribunal, Mumler fit acquitté. Mais sa réputation en prit un coup. Il décéda 15 ans plus tard. La découverte publique de la fraude du photographe, n’empêchât pas d’autres personnes, ayant entendu parler du processus de trucage de William Mumler, de réaliser leurs propres portraits de défunt. Et bien qu’aujourd’hui, nous comprenons directement la supercherie, cela reste tout de même intéressant se regarder avec du recul ces clichés, parfois inquiétants…

Vidéo associée